Le son de l’art

Mettre en réseau de différents lieux de manière à « créer une circulation urbaine, stimuler des rencontres avec les artistes et les œuvres » : tel est le propos des Rencontres Internationales des Arts Multimédia de Marseille. Sa seconde édition, qui se tiendra du 18 au 26 novembre, le RIAM l’a voulue « à l’image des nouvelles formes de sociabilité produites par les réseaux numériques » : il s’agit de « s’immerger dans la ville […] jusqu’à se confondre avec elle pour mieux y agir à l’intérieur comme un virus. Il n’est plus question de revendiquer un territoire indépendant pour les arts numériques, mais de créer des dialogues transversaux avec des acteurs aussi bien dans le domaine de l’art contemporain que dans celui des musiques électroniques ou des écritures contemporaines et expérimentales. »
L’une des particularité du RIAM est de ne pas se contenter d’une démarche de programmation, mais de chercher à susciter la production d’œuvres inédites, toujours suivant une même logique de rencontre. Le volet visuel de cette édition est impressionnant : outre l’occasion de (re)découvrir la mémorable installation vidéo de Melik Ohanian Seven minutes before (voir en annexe), elle propose des installations multimédia de Cécile Babiole, Laurent Grasso, Servovalve, Erik Bullot et Dominique Blais. Mais le volet musical n’est pas en reste, puisque outre l’omniprésence du son dans ses installations présentées en divers lieux de la capitale phocéenne (de Montévidéo à la galerie SMP, en passant par les Ateliers d’artistes de la Ville), le RIAM #2 invitera le Placard pour une nouvelle séance de concert au casque, et se clôturera, à la Friche Belle de Mai, par une soirée sous haute tension/détente : le détonnant Jason Forrest (aka Donna Summer), performer hors pair et incarnation de la postmodernité musicale, y côtoiera Otto von Schirach, le projet belge Sickboy (hébergé par le label Tigerbeat6), les Britanniques de Shitmap et les Français Electric Kettle. Au milieu de tout cela, le 22 novembre, Philippe Quesne proposera un apparté « théâtral » avec sa « revue-spectacle » La Démangeaison des ailes… L’art sonore sous toutes ses formes, et en grande forme.

RIAM 02, à Marseille, du 18 au 26 novembre. www.riam.info

via la revue Mouvement.