Un bon point de plus

The Bad Plus – Everywhere you turn

Cela fait un petit moment que nous n’avons pas parlé de jazz ici. Allez retour à l’essence de cet audioblog tout de même et laissons pour un petit moment de côté la pop/folk. D’autres s’en chargent très bien.

Place donc à une musique nettement plus intemporelle.

Et les oreilles vont recommencer à papiller joyeusement.

Et pour une fois, laissons traîner nos tympans du côté de The Bad Plus, un trio de jazz acoustique (batterie-piano-contrebasse) dont les performances sembleraient furieusement classiques si l’esprit dans lequel il baigne était tout autre. En jazz, lorsqu’il s’agit de faire du neuf depuis quelques années, certains pensent qu’introduire des loops électro garantit à la musique un coup de sang neuf, l’inventivité, la créativité… Oubliant que le jeu laisse place la plupart du temps à l’improvisation, redonnant à cette musique originelle tout son sens.
Avec The Bad Plus, le jazz reste ce qu’il est, tout en revisitant certains standarts du rock, du metal ou du grunge non sans un certain humour. Un esprit très garage, voire très roots, anime donc nos trois lascars.
Sur These are the vistas, album sorti en 2003, outre le côté reprisedenirvanajenpasseetdesmeilleurs, le groupe fait belle preuve d’énergie avec une prise de risque maximale : le son de la batterie très rock, une contrebasse puissante et un piano très aérien.
Les morceaux ont été enregistrés en prise unique, donnant à l’ensemble une fraîcheur et une spontanéïté. De fait ils donnent l’impression ainsi de faire feu de tout bois, brûlant les notes et la musique dans une urgence quasi-extatique.

Sur scène, ce doit être assez époustouflant.

Written by Dominique Karadjian

2 Comments

david fenech

> Sur scène, ce doit être assez époustouflant.
tu peux verifier ca bientot a Paris. Ils sont en concert gratuit dans le cadre du festival de Jazz au Parc Floral de Vincennes. ( le 9 juillet prochain, gratos)

Laisser un commentaire