Gimme Gimme Gimme…

Gimme fiction...

Spoon – My mathematical mind

Un jour on s’aperçoit que l’on a mené sa vie sans rien avoir dans les poches. On est jeune, on court le fric, on crève la dalle, mais on s’en fiche. Ce qui nous fait cavaler, c’est cette cour des Miracles que l’on nomme Liberté : liberté de gagner sa vie comme bon nous semble, liberté d’écouter ce que l’on veut, liberté de lire ce qui n’est pas en tête de gondole, liberté… liberté…

Là où officie un Monsieur Loyal en mal de souvenirs, là où manque un créateur de parenthèses enchantées qui durent.

Parenthèses, aparté, revenons à la musique.

Quand est-ce donc que l’on écoutera ce Gimme Fiction de Spoon dans son intégralité ? Le 09 mai prochain apparemment…
Cinq albums plus tard, ce groupe sort enfin son oeuvre la plus aboutie. Au pays de l’Oncle Sam, les Spoon nous servent une pop mid-tempo, loin des grosses guitares et autres grosses pointures R’n’b.
Gimme Fiction tourne depuis un petit moment chez les radios indépendantes, et ce qui était la semaine dernière qu’un titre parmi tant d’autres pointe aujourd’hui à la première place. Et pourtant l’album est classique et très dépouillé, la structure est celle du dernier album et s’articule autour de deux chansons phares : le premier titre The beast and dragon, adored et My mathematical mind… Alors quoi ? ce qui prévaut est certainement la voix nazillarde du chanteur Britt Daniel qui a le mérite de la poser là où il veut. et puis l’efficacité de la ritournelle, de la mélodie qui d’emblée se coince au creux de l’oreille pour ne plus s’en échapper.
Bref de cette cuiller-ci on en reprend une grosse louche sans froncer une seule fois les sourcils et on en redemande… Liberté d’ingérer lorsque tu nous prends !

Written by Dominique Karadjian

Laisser un commentaire