Heureux qui comme Oscar

...voyage au gré des notes de musique sur un piano. Des grands pianistes de jazz, quelques noms viennent de suite à l’esprit : Bill Evans, Ray Charles… et Oscar Peterson. Le pianiste canadien est une odyssée du jazz à lui tout seul tant son empreinte aura marqué ses contemporains et certainement les générations futures, que ce soit en tant que soliste, en trio ou bien comme simple accompagnateur des plus grands : Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Stan Getz, Dizzy Gillespie… Un de ces pianistes magiques, qui malgé un accident cardiovasculaire en 1993 continue à donner des concerts à droite et à gauche.
Odyssée encore, puisqu’il a enregistré une centaine de disques et composé quelques piècesmajeures de jazz comme Canadiana Suite, Hymn to Freedom ou encore Hallelujah Time.
Beaucoup pense que sa meilleure période s’étalle de 1950 à 1965, comme l’atteste ce Easter Parade, morceau assez classique s’il en est, mais représentatif du style assez fin et souple de Peterson.

Written by Dominique Karadjian

2 Comments

Laisser un commentaire