Resurrection Pop #2

Poursuivons notre (re)découverte des grands anciens oubliés de la pop/rock sphère des années 60 et 70.

Brian Eno disait que peu de gens avaient acheté le premier album du Velvet Underground, mais que chaque acheteur avait par la suite monter un groupe, perpétuant ainsi une tradition de transmission du flambeau musical. Pour ce qui est de Pete Dello, on peut être certain qu’il se produisit exactement l’inverse.

Malgré une carrière honnête au sein de son groupe Honeybus, avec qui il eut quelques tubes sympathiques comme – paraît-il – I can’t let Maggie go. Après la sortie de leur unique album, il eut la curieuse id�e de les quitter pour entamer une carrière solo. A vrai dire ce garçon était le candidat parfait à la bourse des causes perdues. En 1971, il sort donc son album Into your ears, album � mi-chemin entre la pop anglaise d’alors et une certaine tradition folk. On est loin des clichés psychédéliques et du rock progressif émergeant, même si la pochette (hideuse) pourrait laisser croire le contraire. Non, nous avons plutôt à faire à un gentleman anglais, qui pose sa voix tranquillement et distinctement sur une pop music des familles. Sans être profondément révolutionnaire, cet album renferme quelques petits bijoux tel l’humoristique Uptight Basil ou le tr�s champ�tre Do I still figure in your life, donnant ainsi � l’ensemble une candeur et une simplicité des plus agréables.

Written by Dominique Karadjian

Laisser un commentaire