D’un autre regard, Los Angeles

Contrairement à New York, la ville de Los Angeles ne fait pas si rêver que cela. Cette ville étrange où les gens ne se croisent pratiquement jamais, sinon en voitures.
Si jamais un jour, Los Angeles vous a paru une ville humaine, ça m’intéresserait de savoir où et quand. Même le cinéma a du mal à saisir l’humanité de cette ville. D’ailleurs est-ce encore une ville ?

Regardez le dernier film de Michael Mann, Collateral, les images de cette ville tentaculaire sont pour le moins froides, sans âmes… une beauté irréelle.

Et les photos de Hal Bergman n’atténuent en rien cette impression d’étrangeté, de ville fantôme. Même les gestes ou encore les endroits les plus anodins de notre vie quotidienne semblent des ombres, des silhouettes mal éclairées. Même dans la surexposition des couleurs, ces photos revèlent un monde qui n’est pas tout à fait le nôtre et très loin des strass et paillettes d’Hollywood. Il y a du David Lynch dans le regard du photographe.

Written by Dominique Karadjian

2 Comments

Garrincha

Sur LA, il faut lire le fabuleux bouquin de Mike Davies, « City Of Quartz » … Un must de la sociologie urbaine qui explique très bien cette froideur et qui en déterre des ramifications politiques bien effrayantes …

Administrator

J’ai cru lire Miles Davies comme nom d’auteur 🙂
C’est noté comme référence ! Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Visit Us On TwitterVisit Us On Google Plus