N°, un drôle de Numéro

Cher O,

Nous avons depuis bien longtemps la plus grande admiration pour toi. La finesse de ta jambe minuscule, la rondeur de ton corps majuscule… Tu es sans aucun doute l’exégèse de la beauté orthographique, l’étalon-or de l’élégance calligraphique.

Point chez toi de fioritures ou de point disgracieux pour mettre en péril le fragile équilibre de ton trait, car, tout, en toi, est harmonie. Voyelle des bouches

gallipyges, des lèvres refermées sur elles-mêmes, en signe de baiser, tu es également le trublion des mathématiques, celui qui ne divise jamais et ne représente rien,

sinon le néant. Tu es de toutes les apostrophes, de tous les rires, de toutes les exclamations.

Tu te maries à l’I et l’N pour des diphtongues malicieuses, et même parfois à l’M, pour des ombres chantantes… L’E et à l’A te pénètrent à loisir, t’enfantant d’improbables prénoms que des chanteurs alcooliques épellent à l’occasion.

Et, à ceux qui douteraient de ton ouverture, je rétorquerai qu’aucune lettre n’est plus internationale que toi : tous les accents te vont. Aussi avons-nous décidé

de te dédier le premier N°. Pendant trente-six pages, repais-toi de ta gloire, assouvis ton destin d’empereur des lettres : tu l’as bien mérité. Car si l’alphabet n’existait, O ne serait qu’un zéro. Et nous le voulons pas.

Préface écrite par Yann Leclerc.


Revue à télécharger

Written by Dominique Karadjian

Laisser un commentaire

Visit Us On TwitterVisit Us On Google Plus